CRC vs XV du LION [7-0]

Depuis plusieurs semaines, le Taureau se lustrait les cornes. Déçu d’avoir raté son envol face à Air France, revigoré par plusieurs entraînements virils, le Taureau pensait faire brouter le Lion dans l’herbe de son pré lors d’un safari photo. 34 engagés, 26 sélectionnés pour l’abattoir, prêts à en découdre face à une équipe qu’on savait organisée mais prenable au regarde de l’amical, certes perdu, en septembre. Il n’y a que la météo qui ne semblait pas clémente, humide mais froide comme une pute du bois de Vincennes.

L’engagement court des Lions leur permit de garder les mains sur le ballon dès les premières minutes, contrairement au plan de chasse prévu par les rouges et noir. Pour décrire sur les 30 premières minutes, le premier ruck suffit : pénalité contre le CRC, pour des mains baladeuses de l’assistant plaqueur sur le ballon. « Trop de fautes » l’expression du moment. Quelques actions des Lions, aux transmissions 9-10 pourtant hasardeuses mais favorisées par une faible pression des Taureaux. L’action la plus dangereuse viendra d’une balle à l’aile gauche des rouge et jaune, une confusion entre arbitres (il y avait bien en-avant), une pénalité sur les cinq mètres qui était sans compter la légendaire rage de défendre du CRC. Heureusement, après une reprise en main collective, un long temps de jeu aidé également par les fautes à répétition de l’adversaire, Clignancourt est allé aplatir dans l’en-but adverse, 5-0, élégamment transformé par Aurélien. 7-0

A la mi-temps, quelques changements pour tenter de redonner du peps à une équipe quelque peu dépitée par son manque de réussite et l’avance trop inconfortable. Surtout, l’importance d’aller chercher le bonus devait motiver les troupes. Certes, la deuxième mi-temps fut plus enjouée. Mais pas pour autant exempte de fautes. On y contera plusieurs cartons, les Rouge et noir joueront à 14, à 13 à un moment, puis à 14 définitivement après la sortie d’un Dubreuil sur carton rouge, l’Histoire se répète. L’arbitre en gardien de la savane a voulu que la loi de la jungle s’applique et que le Lion reste bien le roi des animaux, il s’est retourné contre nous. Avait-il seulement tort (car le tort tue) ? On a entendu parler, demander l’heure, on a vu des mains dans des rucks, des coups de pieds peu réglementaires, des en-avant repris devant (même si j’avoue n’avoir jamais compris cette règle : un en-avant n’est-il pas toujours repris devant par principe ?). Encore une fois, on a voulu poser le vélux avant de construire les fondations, comme le dit le penseur portugais.

Le score restera celui de la mi-temps, les mines de défaites des deux équipes illustraient bien le bilan général, et il faudra bien tous les efforts du comité défaites pour que ce soir là, le CRC soit une fête.

 

2ème journée de brassage D4/D5 du championnat FFSE
Samedi 11 Novembre
Stade Pershing (Paris 12ème) – 15h

No Replies to "CRC vs XV du LION [7-0]"


    Laisser un commentaire