CRC – XV du Lion [22-5]

NATIONAL GEOGRAPHIC PRESENTS : LIONS vs. BULLS

Drôle de safari photo que celui qui se déroule sous des trombes d’eau… Et dans la savane humide, le lion ne sort que s’il a très faim. Apparement, samedi, le lion était repu, c’est donc le toro qui a sorti ses cornes, s’exhibant fièrement dans la végétation perhinguienne.


Un match à 15h. Chic. Les 3/4 n’auront plus l’excuse du manque de sommeil pour justifier leurs passes à la oualeguène. C’était sans compter sur la météo qui allait donner à tous un argument de poids pour vomir des ballons à tout-va. 13h30, le CRC étoffe son vestiaire. De 19, nous serons finalement 23, ce qui n’est pas dégueulasse vu la météo. On se change vite fait. Certains sont déjà mouillés avant d’enfiler le plastron. L’échauffement est bref, la touche se construit, on avale un peu de terre dans l’en-but histoire de savoir quel goût elle a pour ne pas être surpris.

Au coup d’envoi, les équipes se jaugent, le CRC prend un léger ascendant, sans concrétiser, déjà sur une première touche loupée (une histoire d’annonce surprenante). La boue fait son effet, les fautes s’enchaînent, en-avants ou plongeons dans les rucks, car ça glisse, bien sûr. L’histoire se répétant, c’est finalement sur un magnifique maul issu d’une touche que les premiers points furent marqués. Par Aimeric si ma mémoire est bonne. Transformé, 7-0.

S’en suivent pas mal de fautes, et qu’on ne vienne pas me donner la météo comme responsable… prendre deux cartons pour plaquage haut, ce n’est tout simplement pas acceptable ni par grand vent ni par canicule. C’est cependant ce qu’il a fallu aux Lions pour dénicher de la gazelle. Suite à un plaquage manqué que le responsable impute, je cite, à « de la boue sur mon t-shirt technique, du coup le mec a glissé, mais sinon je l’avais », le XV du Lion revient au score. 7-5.
Là, de la boue dans les yeux (en plus du t-shirt technique, donc) m’empêche de me souvenir si le 2ème essai des toros est survenu avant ou après la mi-temps. je ne sais même pas qui en est l’auteur. On m’indique dans l’oreille qu’il serait l’oeuvre du capitaine. J’ai toujours un doute sur ce genre d’annonce. Bref, on se fait un peu remonter les bretelles à la mi-temps, parce que malgré de bonnes petites choses, on en loupe pas mal. On veut trop bien faire, c’est ça la raison, coach.
La deuxième mi-temps a l’avantage d’être moins humide. Pour ce qui vient du ciel. Dans le nez de Didier, ça gicle le sang. Au sol, c’est ventriglisse à chaque plaquage. La plus belle action du match viendra d’un ballon écarté à l’aile, où votre serviteur se trouvait (pas parce qu’il avait la flegme de se replacer, mais parce qu’il était à l’origine d’un ruck précédent, et que de tout son impact physique, il fixait au moins 5 défenseurs adverses) et qui est venu récupéré un nouveau ballon dégueulé par les 3/4. Une demie seconde a suffit pour croire à l’essai.

Le banc devait lui confirmait plus tard qu’il y croyait aussi. C’était sans compter sur la patrouille de lions postés aux abords de la ligne d’en-but. Un buffet plus tard, la balle fut offert sur un plateau à l’ailier, un nouveau dénommé Arnaud.
Enfin, après plusieurs actions des avants, des mules, en mode pick and go, Aimeric, un colibri parmi les fauves, s’en alla aplatir une nouvelle fois pour arrondir le score au bonus. 22-5 score final (un seul essai transformé, encore la faute à la pluie surement).
Bilan : la 4ème place nous sourit. Reste plus qu’à jouer les aiguilleurs du ciel face à Air France, avant de poser nos saucissons sur la table face à BBR, dans 3 semaines.

CRC vs. XV du LION

Date : Samedi 04/11/2017 – 15h00
Lieu : Stade Pershing, Paris 12ème.

No Replies to "CRC - XV du Lion [22-5]"


    Laisser un commentaire