ES SÈVRES-RENAULT/CRC 2 [5-24]

Die Toros qualität !

Samedi 26 mars 2016 – FFSE – Division 5 – Poule A – 8ème journée

L’ES Renault, c’est un peu un adversaire historique du Clignancourt Rugby Club puisque les deux clubs ont longtemps évolué ensemble en 3ème division des Clubs du Samedi. Ce match revêtait donc un petit aspect historique puisque c’était la première confrontation en FFSE.

Prévu pour être joué le 19 mars, c’est finalement le 26 que se jouait cette rencontre. Malgré le week-end de pack… euh, de Pâques, 18 beaux et vaillants Toros (surtout le 18ème !) avaient répondu présent pour ce qui s’annonçait comme un match piège (pas le cuistot, l’autre).

En effet, ce décalage en plein week-end pascal (pas le grand frère, l’autre) augurait d’une équipe de l’ES Renault plutôt mixte. Mais le CRC n’a que faire de ce genre de considérations et au club, tout le monde sait bien qu’en face, ils ont 15 bras et 15 jambes.

Démarrage en côte

Les gars de la firme au losange (pas de la télé-réalité, l’autre) lançaient donc les hostilités avec la ferme intention de montrer à quel point on ne gâche pas un week-end pascal comme ça.

Ils démarraient donc pied au plancher (qui dit Renault dit succession de feintes pourries dans le genre, mais vous êtes prévenus) et s’installaient durablement dans le camp du CRC. Les coups de voiture-bélier succédaient à des tentatives de jeu au large mais les locaux, avec leur coffre, tinrent bon sans finir sur les jantes.

Certaines décisions arbitrales contestables n’arrangeaient rien aux affaires des Toros, qui passaient leur temps à faire l’essui-glace pour défendre leur ligne. L’attaque de l’ESR restait malgré tout stérile et, à la faveur d’une pénalité, le CRC se dégageait pour la première fois de son camp vers la 25ème minute.

Mieux, dès leur première incursion dans le camp adverse, ils envoyaient Bonux à dame en force pour l’ouverture du score. La transformation fut manquée de peu, le ballon fuyant au dernier moment le poteau.

CRC 5 – 0 ES Renault

Un coup difficile à encaisser pour les jaune et blanc, qui y avaient jusque là cru très fort. Mais les visiteurs ne se laissaient pas abattre et repartaient à l’assaut. De façon tout aussi inefficace toutefois. Et le CRC ressortait encore une fois de son camp pour aller marquer un second essai, cette fois-ci transformé.

CRC 12 – 0 ES Renault

Un score qui ne reflétait pas vraiment la physionomie du match jusque-là. Mais Renault ne lâchait rien et, sur un débordement sur l’aile d’empereur, dont le plaquage ne fut, pour le coup, pas vraiment impérial, l’ES Renault posait enfin le pied en terre promise. Trop gourmand, l’attaquant, qui voulait faciliter le travail de son botteur, se rapprochait des perches, sans voir arriver derrière un Tic sournois qui, en plaquant le joueur, fit gicler le ballon pour un des plus beaux fails dont ait pu bénéficier le CRC.

Les éléments étaient décidément vraiment contre Renault, qui se retrouvait mené 12 – 0 à la mi-temps malgré une première mi-temps de domination territoriale.

En se conde mi-temps, les débats s’équilibrèrent mais c’est le CRC qui se montra le plus dangereux en marquant un troisième essai, cette fois encore transformé.

CRC 19 – 0 ES Renault

A 19 – 0, la messe aurait pu être dite mais Renault, avec ses joueurs de qualité, ne baissait pas les bras et débloquait son compteur grâce à un essai sur un coup de pied à suivre.

CRC 19 – 5 ES Renault

Le CRC repartait à l’attaque et plantait une dernière banderille pour sceller la victoire sur le score de 24 – 5.

Sur le pla comptable, la journée aurait pu être parfaite si un carton rouge malencontreux n’était pas venu annihilé le bonus chèrement acquis sur le pré.

Le CRC conforte malgré sa deuxième place au classement et commencer à envisager un peu plus sérieusement les 1/4 de finale.

No Replies to "ES SÈVRES-RENAULT/CRC 2 [5-24]"


    Laisser un commentaire